La propreté

Amikanin > Éducation > La propreté

L’humain souhaiterai que son chiot soit propre le plus rapidement possible. Pourtant, cet apprentissage – souvent cause des premières fâcheries – est liée à la physiologie du chien, le temps que ses sphincters se renforcent. Une étape de la vie délicate pour lui, comme pour vous.

Anticiper, c’est déjà gagner !

La clé d’une éducation réussie réside dans l’observation et la compréhension de son chien. Voici les 3 situations où votre chiot aura envie de faire ses besoins à coup sûr. En anticipant, vous favorisez sa réussite face à cet apprentissage !

  • À son réveil, le matin ou après une sieste, peu importe la durée de celle-ci ;
  • Après son repas ; chez le chien l’ingestion entraîne quasi instantanément l’élimination ;
  • Après une phase d’excitation, que ce soit l’action de courir ou une forte émotion.

OUI

  • J’anticipe les moments où mon chiot aura envie de faire ses besoins ;
  • Je récompense verbalement  avec emphase lorsqu’il fait ses besoins à l’extérieur ;
  • Je ne contrarie QUE si je le vois s’apprêter à faire ses besoins à l’intérieur ;
  • Je suis à l’aise avec l’idée que de petits accidents pourront arriver jusqu’à ses 7 mois.

NON

  • Je ne le puni ni ne le contrarie si je vois ses besoins ou s’il a commencé à les faire ;
  • Je ne lui mets pas la truffe dans son urine ou ses déjections ;
  • Mon chien ne pensera pas qu’il me “domine” si je nettoie devant lui ; mais prendra peut-être cela pour un jeu ;
  • Je ne m’absente pas pendant de nombreuses heures au début de la phase d’apprentissage.

Laisser un commentaire

© Amikanin | 2022.

Réalisé avec ❤️ par Bagheera Production

Éducateur canin Comportementaliste Diplômé d'état

%d blogueurs aiment cette page :